SD-WAN, Un sujet phare

Lors des ateliers des Entretiens Technologiques, le sujet SD-Wan a été plébiscité et mérite qu’on s’y arrête quelques minutes pour développer les challenges à relever, les bons « use case » et critères de réussite pour le déploiement

Les trois points importants à retenir pour créer un réseau agile grâce au SD-WAN sont :

1. Le SDWAN reste un sujet d’analyse.

Au-delà de la technologie, le vrai challenge à relever est de définir les bons use cases et les critères de réussite pour déployer à grande échelle.

2. La réflexion autour du SDWAN s’intègre dans une approche plus large du WAN et de la connectivité associée.

A ce sujet, les challenges des entreprises à relever sont clairs (sécurité, agilité, baisse des coûts, migration vers le cloud…), la problématique actuelle restant les moyens d’y parvenir en utilisant ou non le SDWAN.

3. La définition du SDWAN porte encore débat :

la frontière demeure équivoque entre les pure players (réseaux agnostiques au transport, routage par application, zero-touch provisioning, VPN) et les éditeurs SDLAN et Firewall. Cela renforce d’autant plus le besoin d’identifier les fonctions clés pour le WAN.

Développons un peu plus le premier point concernant les challenge à relever :

a. Les use cases :

une fusée à deux étages. Des quick win sont identifiés (déploiement de nouveaux sites, événementiel, nouvelles applications à forte variabilité de flux, petits sites non-hybridés…) mais pas de use case global permettant de transformer le WAN en SDWAN à l’heure actuelle.

b. Les bonnes pratiques :

cadencer la démarche projet et itérer sous forme agile. L’alignement du planning sur la date des fins de contrats MPLS reste une bonne pratique. Un rétroplanning permettant d’inclure en phase RFI les points suivants est souhaitable : quick win versus refonte du WAN, modèle de sourcing (make or buy), impact organisationnel, consolidation du TCO, priorisation des fonctions clés, revue des besoins…

c. Des solutions à dimensions variables.

Plusieurs architectures ont été identifiées (uCPE versus SDWAN, MPLS versus full Internet). Le choix est modulé par les facteurs suivants : taille des sites, géographie, organisation (régionale/globale).