Les Entretiens Numériques

Du 4 au 7 Juin 2020

Juan les Pins

pourquoi venir

Les Entretiens Numériques de Finaki sont des rencontres d’affaires réunissant chaque année, les Directeurs des Systèmes d’Information des plus grandes entreprises françaises et les dirigeants des principaux fournisseurs de solutions Informatiques dans un cadre convivial favorisant les échanges en toute transparence et respect de la confidentialité.

Un modèle de rencontres « unique » basé sur la création de contenus en un temps record de 3 jours. Conférences, tables rondes thématiques, ateliers de travail sur les tendances du marché, des workshops et leurs synthèses partagées entre tous à la fin des rencontres ; rythmeront ces journées de rencontres.

Afin de préserver la qualité et l'homogénéité des Entretiens Numériques, le nombre de places est strictement limité et les participants sont personnellement contactés et invités par nos soins.

Un exemple de contenu produit aux Entretiens Numériques

Télécharger

Ils ont participé

Denis JACQUET

Entrepreneur - Fondateur du Mouvement Day One - Auteur

Expliquer, débattre, être écouté, échanger, proposer une voie pour collaborer ensemble sont les mots-clés

Gilles LEVEQUE

DSI - Groupe ADP

Un moment enrichissant entre pairs dans une ambiance conviviale et studieuse en fait un incontournable.

Béchara RAAD

CEO - EI-Technologies

Contenu collaboratif de haut niveau, rencontres inoubliables humaines sont le cocktail des Entretiens

Pour connaître les inscrits

contactez-nous

La transformation est terminée - le mouvement est permanent !

Message du président

Depuis 30 ans, le Cigref apporte son soutien à cette manifestation qui s’est imposée comme l’un des rendez-vous majeurs de notre communauté de dirigeants du numérique. Cette histoire de trente ans montre également les relations particulières tissées avec FINAKI dès l’origine. C’est pourquoi j’en ai accepté la présidence mais aussi faire en sorte avec le comité de programme de retenir des thématiques d’atelier aussi proches que possible des préoccupations des membres du Cigref. J’espère que le thème retenu éveillera votre curiosité et je vous donne rendez-vous en gare de Vaugirard pour un nouveau départ.

Bernard DUVERNEUIL
Président du Cigref

PROGRAMME DES ENTRETIENS NUMERIQUES 2019

télécharger

Partager

Conférences et tables rondes

Vendredi 14 juin

Fondation [email protected]érique
Débat avec Christine Hennion – Présidente de la fondation, Députée des Hauts-de-Seine, Vice-Présidente de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes

Ethique et Numérique
Animateur David Gelrubin – CEO de TASMANE, Débat avec Flora Fischer, Chargée de mission au CIGREF et Véronique Torner, Administratice SYNTEC NUMÉRIQUE

Digital Workplace – retour d’expérience et impacts sur l’organisation
Animatrice Vanessa Dewaele, Débat avec Thierry Souche – DSI Groupe Orange, Philippe BURGER - Associé Deloitte et Diane RIVIERE - DRH France Groupe Adecco

« Le changement est permanent et il est temps d’agir »
conférence de Julia de Funès basée sur son livre « La Comédie (in)Humaine » co-écrit avec Nicolas Bouzou

Samedi 15 juin

Docteur Laurent Alexandre, conférencier et fondateur de Doctissimo
« l’Intelligence Artificielle, un des axes du mouvement permanent »

Clôture des Entretiens
Bernard Duverneuil, CIO Groupe Elior, président du CIGREF

Ateliers

AT1 – Dix ans après la première vague, les dirigeants sont-ils acculturés au numérique ?

Animateur : Elisabeth HUMBERT-BOTTIN – GIP-MDS

Si la transformation numérique est achevée et que l’on est désormais dans le mouvement permanent porté par les progrès incessants sur la voie de la digitalisation, est-ce que les dirigeants sont également devenus de véritables leaders de la transformation des process que permettent ces progrès ? La vision stratégique compose-t-elle aujourd’hui de manière naturelle entre vision business et soutien par les justes technologies ? Est-ce que finalement les deux axes peinent réellement à se réconcilier ? Les formations des leaders ont-elles pris le virage du numérique ? Les fournisseurs ont-ils renoncé à faire briller des étoiles qui ne restent que des promesses sur-vendues pour réellement accompagner la digestion de toutes ces nouveautés ? La gouvernance des métiers est-elle réconciliée avec celle des SI ? L’affirmation du numérique transforme profondément, dans tous les secteurs, la relation de service et le travail de production. Toujours moins de papiers, toujours plus de données…avec plus ou moins d’acculturation réelle ? L’atelier proposera une réflexion commune autour de ces thèmes afin de produire un guide pour demain ...

AT2 – Agile et DevOps : jusqu'où maîtrisons-nous ces fondamentaux du numérique ?

Animateur : Frédéric DAMEZ – Groupe ESSILOR

Les méthodes Agile sont indispensables pour survivre dans le monde numérique. Mais ce n'est plus suffisant, il faut sans cesse optimiser l'usine numérique, trouver des accélérateurs d'agilité : vive DevOps ! Pourtant l'adoption de ces pratiques en France reste timide et il semble encore difficile de trouver des professionnels expérimentés et aguerris. Agiliste débutant ou agiliste confirmé, venez itérer, sprinter, collaborer et débattre sur les thèmes suivants :

  • Quelle culture Agile avez-vous développé avec vos équipes ?
  • DevOps tient-il ses promesses ? Quel est l'état de l'art ?
  • Les méthodes Agile permettent-elles de rapprocher Producteurs et Utilisateurs de numérique ?
  • Sont-elles applicables à tous les secteurs de l'usine numérique ? (Big Data, IOT, ERP...)
  • Agile et DevOps sont-ils suffisants pour bénéficier pleinement de la puissance du Cloud Computing et délivrer de la valeur de façon tangible ?
AT3 – La DSI : catalyseur de la transformation business de l’entreprise dans un écosystème de start- up

Animateur : Mokhtar BEN BELGACEM – BPI France

A l’ère de la transformation digitale, les entreprises sont amenées à repenser leur relation client, la nature même de leurs produits et leurs canaux de distribution, et plus globalement leur business model. Dans cette transformation, le SI devient un réel élément de différenciation, voire de création de valeur business. Pour ce faire, les DSI doivent repenser la fonction IT dans sa globalité, pour la transformer d’un positionnement en centre de coût en mode client/fournisseur vers un positionnement en un vrai partenaire et un vrai catalyseur de la transformation business. Face à cette nouvelle et large place que prend la fonction IT, les DSI doivent tirer profit de l’écosystème des startups au bénéfice de la transformation business :

  • Comment faire évoluer le positionnement de la DSI au sein de l’entreprise ?
  • Quel rôle à l’Ecosystème des startups dans cette transformation ?
  • Comment collaborer efficacement avec les startups ? Quels sont les freins et les risques ? Comment les lever ?
AT4 – CyberSécurité : Soyons pro-actifs avec de nouvelles pratiques telles que le darkweb, darknet et autres...

Animateur : Patrice VALADEAU – SUEZ GROUPE

Même si les équipes SOC sont bien au fait de ces pratiques, il faut démystifier ce qu’on entend dans le grand public par rapport au darkweb et darknet et expliquer comment on peut les exploiter afin de renforcer les mesures de sécurité déjà existantes. Ces pratiques sont complémentaires des approches classiques de protection mises en place depuis un certain nombre d’années. Même si nous savons que le 100% protection n’existe pas, cela nous permet d’être plus pro-actif et d’augmenter nos niveaux de sécurité d’une autre façon. On n’accède pas facilement au darkweb, il faut passer par des plate-forme, c’est en perpétuelle évolution et trouver l’information intéressante afin de sécuriser nos métiers est un labyrinthe mais qui en vaut la peine. Leur bon usage permet également de sensibiliser les collaborateurs de nos entreprises aux bonnes pratiques concernant l’usage de leur compte d’entreprise, de leur mots de passe, de séparer la vie professionnelle et personnelle également à ce niveau-là. Et vous ? Où en êtes-vous ?

  • Quelles sont vos bonnes pratiques ? Quelles autres approches peut-on intégrer ?
  • Comment ces nouvelles approchent s'intègrent-elles dans la stratégie de sécurité historique de l'entreprise ?
  • Comment cela vient-il renforcer le dispositif classique mis en place ?
  • Quelles sensibilisations en interne sont efficaces sur le sujet ? Qu’avez-vous mis en place ?
  • Une sensibilisation différente est-elle nécessaire pour les VIP ? et membres du COMEX ?
AT5 – Et demain, qu’est-ce qui nous attend de nouveau ?

Animateur : Jean-René LAPLACE – Groupe TOTAL

Si, après 10 ans de transformation poussée par la « vague digitale », le numérique fait maintenant partie de la réalité des entreprises, quelles évolutions technologiques majeures doit-on encore anticiper dans les 5 années à venir ? L’objectif de l’atelier serait de partager autour des sujets IT prospectifs que chaque société identifie comme pouvant impacter son business (exple : blockchain, 5G, diffusion généralisée de l’IA, HPC as a service, calcul quantique, généralisation de la voix, …) et la manière dont chacun a prévu de s’y préparer :

  • Comment les comprendre et les maîtriser ?
  • Comment se positionneront-elles dans le marché de l’IT (acteurs, maturité, modèles de consommation, …) ?
  • Comment les intégrer dans nos SI (y/c en matière de sécurité) ?
  • Quel impact sur les compétences et les modèles de sourcing ?
  • Quelles considérations juridiques, éthiques, … prendre en compte ?
AT6 – Digital Workplace : un changement de paradigme au sein des entreprises ?

Animateur : Damien BOSQ – BNP Paribas

Depuis la transformation digitale, le monde de la Bureautique et du Support s’est transformé en celui de “la Digital Workplace et la Collaboration”. C’est un monde physique et virtuel, où les outils numériques mis à disposition de l’employé deviennent la vitrine de l’IT, et ou l’expérience des utilisateurs devient une mesure clé du succès de la transformation. D’ailleurs cette mesure de la satisfaction et de l’engagement des employés devient un enjeu de direction générale, avec une visibilité accrue. Première pression sur l’IT et la DSI. En parallèle, les nouvelles générations de talents (millennials, génération Y / Z) attendent, au bureau, des outils au moins à la hauteur de celui de leur équipement personnel domestique. Ils souhaitent être mobiles, collaborer dans un mode non hiérarchique, jongler sur les outils professionnels comme sur leurs outils personnels (BYO, ..), accéder au self-service “anytime anywhere on any device”. Dans le contexte de la guerre des talents, la digital workplace devient un enjeu permanent pour gagner et garder les meilleurs. Seconde pression. Troisième pression: les nouvelles technologies permettent de nouveaux usages, de moderniser l’expérience des utilisateurs et des clients. Assistants virtuels, collaboration unifiée, réalité virtuelle ou augmentée, intelligence artificielle, analytics sur les comportements des utilisateurs et des clients, espaces de travail intelligents, Internet des objets, accélération des modèles cloud, poste virtualisé, Desktop as a Service, ...

  • Quelles priorités donner face à ces pressions ? Où investir sur ce thème de la Digital Workplace ?
  • Quels sont les cas d’usage utile ? Qu’est ce qui est réellement mis en place ?
  • Comment augmenter la collaboration au sein de l’entreprise ?
  • Où s’arrête le rôle de la DSI sur ce sujet ? Sur quoi doit elle se concentrer ?
  • Quelles expériences réussies dans nos entreprises ?
  • Quelle place donner à la satisfaction des utilisateurs ? Comment la mesurer ? et partager ces objectifs avec les métiers ?
AT7 – La transformation passe avant tout par l'humain - développons les soft skills !

Animateur : Pascal COURTHIAL – ex-Humanis

Aujourd’hui, il est clair que les compétences techniques (hard skills) des équipes sont organisées, répertoriées, classifiées avec notamment la nomenclature du CIGREF. Tout cela est également organisé dans des bases de données parfois difficilement exploitables mais permettant de nous assurer que les compétences des équipes sont de bon niveau. Cependant, les bons joueurs mis ensemble ne font pas forcément l’équipe gagnante ! Alors … De plus en plus, la posture, la façon de communiquer, de s’intégrer dans une équipe, d’avoir un esprit collectif avant individuel sont des qualités qui font la différence au sein des entreprises. Il est de notre rôle de dirigeant d’accompagner l’ensemble des collaborateurs à développer ces aspects permettant d’avoir un équilibre entre les « hard » et « soft skills ». Cela est d’autant plus vrai avec les nouveaux métiers autour de la data, de l’IA qui sont des sujets moins rationnels et donc à traiter de façon différente. L’humain est bien au centre du sujet et il est de notre rôle de lui donner les outils nécessaires pour développer le relationnel adéquat dans toutes les situations. Ce point est également différenciant afin de mieux recruter, garder les compétences, attirer les talents … Pour réaliser tout cela, on peut se poser les questions suivantes :

  • Que faut-il mettre dans les mains des manager pour réussir dans ses fonctions? Et entrainer ses équipes ?
  • Est-ce qu’une DRH au sein de la DSI est une réponse ? Quelle description des responsabilités d'une DRH dans une DSI? Comment cela s’aligne-t-il avec le rôle du manager ?
  • Quels sont les KPI qui permettent de monitorer les compétences à développer ? de vérifier la cohésion d’équipe, détecter un ennui, un mal-être … ? Quels solutions peuvent permettre de modifier la tendance constatée
AT8 – IoT – passons de la théorie à la pratique ! Soyons dans le mouvement !

Animateur : Eric PICARDA – AIG Europe SA

Il est estimé que d'ici 2020, entre 6 et 30 milliards d'objets seront connectés entre eux. En 2019, les tendances observées sont l’industrialisation de l’utilisation des objets connectés dans les chaines de production par l’utilisation de capteurs, l’avancée dans la voiture autonome par des systèmes de plus en plus pointus, l’autonomie énergétique des objets, la 5G permettant une connectivité plus rapide de l’ensemble des objets connectés … Les objets connectés font partie de ces nouvelles technologies qui sont en train de révolutionner les façons de faire et de penser. Un écosystème est également en train de se mettre en place au niveau technologique permettant de les intégrer au mieux dans nos entreprises. Toutes ces avancées ne sont-elles pas des opportunités d’innovations en perspective ?

  • Quel retour d’expérience avons-nous aujourd’hui ? Qu’avez-vous mis concrètement en place ?
  • Comment prendre en compte la sécurité actuelle et future des IoT déployés ? Quid de la protection des données collectées ?
  • Quelle transformation du SI doit être mise en place pour intégrer puis gérer les IoT ? Quelles places aux start-up dans ce cadre ?
  • Quels acteurs peuvent aujourd’hui nous accompagner pour mettre en oeuvre et déployer ces nouveaux devices, avec quelles solutions ?

Comité de programme

Damien BOSQ BNP PARIBAS

Chief Experience Officer BNP PARIBAS, Damien contribue à améliorer l’expérience employé dans sa société tout en intégrant également des notions d’Innovation numérique et les modèles de support proactifs.

Bernard DUVERNEUIL ELIOR

Directeur du Digital et des Systèmes d’information, membre du COMEX, ses secteurs de prédilection sont les SI, la transformation numérique et l’innovation. Bernard est Président du Cigref depuis octobre 2016.

Elisabeth HUMBERT BOTTIN GIP-MDS

Directeur Général, Elisabeth est tombée très jeune dans la marmite numérique, convaincue que les principes de la systémique sont au cœur de la réussite des vrais projets digitaux.

Eric PICARDA AIG

Pour Eric, DSI, la transformation numérique c’est réinventer les services de l’entreprise, développer les plateformes digitales, porter une nouvelle UX et accompagner nos salariés dans cette mutation

Frédéric DAMEZ ESSILOR

DSI pour les Opérations, Frédéric assure le fonctionnement d’une plate-forme numérique au service de la supply chain d‘Essilor en alliant les solutions de Cloud Computing, Développement Agile et DevOps

Jean-René LAPLACE TOTAL

Chief Technical Officer, Jean-René est en charge de la Stratégie, de l’Innovation et des technologies. Depuis 2005, il a été en charge de programme d’IT infrastructure globale mais aussi de la dématérialisation.

Mokhtar BEN BELGACEM BPI

DSI, membre du CMG depuis mars 2018, Mokhtar pilote un important programme de transformation technique, digital et humain grâce à son expérience de Direction de Projets Métiers depuis 2013 au sein de BPI.

Pascal COURTHIAL ex-HUMANIS

DSI et exécutif, Pascal est un professionnel visionnaire, business partenaire, opérationnel et humaniste, fédérateur d’équipes pour réussir la transformation numérique des entreprises dans le respect des valeurs humaines.

Patrice VALADEAU SUEZ

DSI Group Adjoint, en charge de l’infrastructure, la cybersécurité et l’architecture, Patrice a développé au cours de sa carrière une expertise en SI dans des environnements industriels internationaux.

Nous rejoindre / Informations pratiques